vendredi 11 septembre 2009

Hot-dog, le film

Certains gens en raffolent. A un point tel ou ça devient dangereux. Dangereux pour eux, mais surtout pour le hot-dog. À visionner en présence d'un adulte.

Hot-dog - le film - de Capois et Reynaud

mardi 25 août 2009

Chapais

Avec un autochtone de la place, j'ai nommé Bruno, nous visitâmes les incontournables de la région de Chibougamau. De la forêt, du bois, de vieilles mines désaffectées et une scierie furent au programme d'une journée des plus empoignantes.




Après tant d'émotions et de rebondissements, vous devinerez facilement de quoi on avait envie. Comme il n'y a qu'une cabane à Chibou, (c'est ainsi qu'ils nomment leurs casse-croûtes) direction Chapais, la ville voisine (la seule).

La Cabane du boulevard

Parce-qu'il y a un boulevard à Chapais. Notre guide nous explique que celui-ci fut construit en des temps plus optimistes, alors que la ville était en pleine expansion. Difficile de croire que cette ville a connu des temps meilleurs. Sans vouloir être méchant, nous estimons que s'il existait un festival du suicide au Québec, cette ville en serait l'hôte toute désignée. Depuis la fermeture de la scierie en 1991, la ville tente de se tourner vers le tourisme. Ouf...

Nous apprenons d'ailleurs à travers les branches que l'attrait principal de Chapais est le cimetière... Pas étonnant lorsqu'on connait la triste histoire de l'incendie de Chapais.

Mais revenons à notre fameux boulevard. Sur celui-ci, qui soit dit en passant est complétement désert, se trouve 2 feux de circulations, chacun prêts à acueillir des masses d'automobilistes à deux intersections différentes, mais que la mairie à jugé bon de laisser «flasher» en rouge à l'année...

C'est donc avec la plus grande compassion que nous entrons dans la dite cabane, histoire de faire ce qu'on a à faire. Sans grande surprise, le décor est morne et la serveuse livide, au regard éteint. Peut-être une future membre du conseil d'administration du festival...

Le hot-dog le plus tristounet de la planète.

Un détail notable est cependant à souligner. Notre guide Bruno nous fait découvrir (ou redécouvrir) une boisson gazeuse que l'on croyait disparu à jamais: le Red Champagne.


Vous avez certainement rencontré, lors de vos virées en région, de vieilles bannières qui persistent et semblent figées dans le temps du genre: les marchés Axep, les stations-service Petro-T ou encore des enseignes de commerce d'une autre époque, comme si le siège social avait oublié une de ses franchises. Voyez ici le métro de St-félicien...


Bon alors tout ca pour dire que si vous voulez déguster un Red Champagne, vous devez au minimum vous rendre au Saguenay pour vous en abreuver.


2$

max:
Pascal:

dimanche 23 août 2009

La Cabane à Midas

Non, chers amis, notre mission ne s'attarde pas à de simples considérations géographiques. Le bon hot-dog se cache bien et nous poursuivons notre route jusqu'aux confins du Québec pour le débusquer.

Chibougamau
Vous avez bien lu. Cette ville lointaine cernée d'indiens n'en fait pas moins d'excellents hot-dogs. Qui a dit que notre bon roteux n'existait pas en ces lieux? Après tant de kilomètres parcourus dans une forêt hostile, peuplée d'animaux sauvages dangereux et de mouches aussi grosses qu'un sachet de ketchup, la fine cuisine de la Cabane à Midas fut pour nous une source de grand contentement.

Mis à part le jeune couple cri qui commandaient leur repas dans un français approximatif, rien ne change vraiment. Pas de burger de caribou ni de salade de racines sauvages.

sur la 167
1.50$
Maxim
Pascal






Ne manquez pas notre prochain reportage sur Chapais, la cosmopolite. Vous savez, la ville voisine d'Oujé-Bougoumou.

Bienvenue chez Monica

route 138, Saint-Hilarion
Le hot-dog est toujours meilleur quand il est servi avec un aussi bô soooourire.
Serait-ce le fait qu'ils ont pignon sur la 132 ou la 138 qui donne à ces casse-croûtes un regard si attachant?
On est pas très loin de Baie St-Paul ici, donc vous l'avez deviné: la saucisse est coupée en deux sur le long. Quoi qu'il en soit, de la laitue fraîche dans un hot-dog est pour nous un excellent argument pour continuer de proclamer haut et fort que cette saucisse habillée d'un pain devrait faire partie du sacro-saint «guide alimentaire canayin» sous la catégorie: «Affaires bonnes pour la santé».

L'entrée en garnotte et le chauffage au propane nous oblige à donner à ce digne établissement la note de:

Max
Pascal
2$

mercredi 12 août 2009

Comment c'est fait?

On nous le dit et on nous le répète depuis notre tendre
enfance, le hot-dog est un repas sain et équilibré.
Vous connaissez le dicton: 3 hot-dog par jour...

Pour ceux qui en doutent encore, voilà une autre bonne
raison de manger un hot-dog sur-le-champ!

Après avoir lu les commentaires en cliquant sur "commentaires" ici-bas, laissez le vôtre!
Vous choisissez ensuite la case "anonyme" pour ne pas avoir à vous enregistrer. Vous n'avez qu'à signer à l'intérieur du texte si vous le souhaitez. Merci!!!

mardi 28 juillet 2009

Le hot-dog est roi dans Charlevoix.


Nous ne soupçonnions pas Baie St-Paul d'être une mine d'informations casse-croutières, un coffre à bijoux où la roulotte se dévoile. Une vallée de la friture. Disons-le franchement: le haut-lieu du roteux.

Nous ne visitons pas ici de simples cantines mais de véritables institutions, ayant chacune son histoire à raconter, ses clients particuliers et sa façon de cuisiner. Comment ne pas s'incliner respectueusement devant une antique camionnette Ford qui transpire le gras depuis plus de 50 ans? Comment ne pas aimer un hot-dog préparé dans une amusante roulotte par un personnel truculent?

Voici donc pour vous, cher public pour lequel nous mettons notre taux de cholestérol et notre tour de taille en jeu, le compte-rendu de nos dégustations Baie-St-Pauloises.

Commençons tout d'abord par les jumeaux ennemis du parking de l'aréna, Chez Dany'elle et Chez Marcel. Voir deux Casse-croûtes ridiculement si près l'un de l'autre fait évidemment sourire. Constater à quel point les deux se détestent est encore plus amusant. Au fil de ces pittoresquissimmes et croustillantes anecdotes, voilà qu'on tombe dans une histoire de droits acquis sur un parking public...

"Mes taxes étaient incluses avant, mais les touristes allaient chez "l'autre"
parce-qu'ils pensaient que c'étaient
moins cher"

"On était là ben avant eux"

"Y faisaient jusse d'la pizza avant..."

Les roulottes seraient mêmes menacées d'être déplacées, les élus locaux n'appréciant guère que les ados de la polyvalente juste à coté aillent s'empiffrer de patates et de liqueur brune sur l'heure du midi. Comme si se nourrir de gras saturés, de sucre, de sel et de calories vides pouvaient avoir un quelconque lien avec la santé de l'humain!!!

Chez Dany'elle
On découvre ici la saucisse coupée en deux sur le long. Et attention, autre nouveauté: tomates et laitues fraîches dans le hot-dog. L'attente du repas fut agrémenté de potins locaux, d'anecdotes juteuses et évidemment de "bitcheries" bien glissées sur le voisin... Notre meilleur à date.

Rue Forget

Maxim
Pascal



Chez Marcel (Le voisin)

Dany'elle avait peut-être raison, ou plutôt la pauvre étudiante de cuisinière défendait peut-être son casse-croûte avec un peu moins de coeur... Quoi qu'il en soit, on baissait d'un cran, plus classique, sans chou, full mayo...

Rue Forget
Pascal
Maxim


Croyant avoir fait le tour de ce qui se faisait de mieux dans la gastronomie de Charlevoix, nous tombons par hasard, à peine quelques coins de rue plus loin, sur une roulotte qui nous séduit malgré notre panse bien remplie. Autre casse-croûte, autre histoire. On revendique chez la Roulotte à Jobi le titre apparemment très convoité de casse-croûte le plus ancien de la ville.

On essaie ici de filtrer le vrai du faux. Se trouve t-on dans le casse-croûte originel, la mère de toutes les cantines? Les deux précédents nous disait pourtant la même chose... Devant l'allure de cette roulotte nous tranchons: c'est dans celle-ci que naquit le premier steamé de Baie-St-Paul.


La roulotte à Jobi


Salade et tomates comme chez Dany'elle, mais un quelque-chose de plus, peut-être les freins neufs d'une roulotte qui roule deux fois par année, soit pour se cacher, poussée par ses proprios, derrière le salon de quilles voisin l'hiver pour n'en ressortir qu'au printemps.

47 boulevard Raymond-Mailloux
Maxim
Pascal



dimanche 26 juillet 2009

Casse-croûte Marie-Marthe

C'est incontournable, pour n'importe qui se rend à Charlevoix (sauf nos amis plus au Nord) d'emprunter la populaire côte de la Miche. En regardant vers votre droite pendant l'ascension, vous aurez l'impression parfaite de décoller en avion.

Et qu'est-ce qu'on ne trouve pas en haut de cette formidable montagne: vous l'aurez deviné, un casse-croûte! Pour qui prête le minimum d'attention lors d'un périple routier, le casse-croûte est partout.

Chez Marie-Marthe, le hot-dog est «condimenté» avec parcimonie, il est même un peu chétif. Même si nos artères nous remercient, on crie: Pas assez gras!




route 138
en haut de la côte de la Miche, à
droite
2$
Maxim
Pascal